La protection civile a un local au rez-de-chaussée de la mairie de Saint-Méen-le-Grand, à l’Ouest de Rennes (Ille-et-Vilaine). L’ouverture de ce local donne sur la rue de Plumaugat. Il a ouvert ses portes à l’occasion de la Journée mondiale de la Protection civile. Rencontre avec Séléna Joyeux et Guillaume Bachelerie, deux bénévoles de l’association.

Séléna Joyeux et Guillaume Bachelerie, deux bénévoles de l’association, expliquent ce qu’est la Protection civile et pourquoi il y a une antenne à Saint-Méen-le-Grand (Ille-et-Vilaine).

Qu’est-ce que la protection civile ?

Il y a la partie poste de secours. On a un agrément au niveau de la sécurité civile. Par exemple, pour un poste de secours pour un événement sportif, comme le tour de Bretagne, il faut cet agrément.

Il y a une partie où l’on va faire du soutien à la population ; une partie maraude, où l’on va au contact de la population qui vit dans la rue ; une partie formation, où l’on forme le grand public ou les secouristes. Au niveau du département, on est 270 à peu près. On est bénévoles, mais on facture nos prestations. Le matériel, nos tenues, etc., sont payés par l’association.

Vous interveniez dans quel secteur avant l’ouverture de cette antenne ?

On intervenait beaucoup dans la zone de Maxent, parce que c’était notre antenne, mais l’activité est un peu partout dans le département. On peut aller en renfort, par exemple, à Fougères, si le besoin se fait et si on a le temps. En plus, on est rattaché à une fédération nationale, ce qui fait que l’on peut être rattaché à des postes nationaux, comme le festival des Vieilles Charrues (Carhaix).

Pourquoi avoir ouvert une antenne à Saint-Méen-le-Grand ?

La zone était très creuse en matière de sécurité civile. Comme tout repose sur le bénévolat, le but est que chaque bénévole ait au maximum vingt minutes de route pour rejoindre son antenne. À la Protection civile, il y a les postes de secours, mais il y a aussi la vie à l’antenne. On fait des entraînements de secourisme, des activités, on entretient le matériel et le local. Il faut pouvoir venir facilement à l’association. Pour tous « les petits postes », on pourra les assurer sans avoir à se déplacer et aller chercher du matériel ailleurs.

L’antenne a été ouverte à Saint-Méen grâce aussi à l’accueil favorable de la mairie. Le fait qu’on nous mette tout de suite un bureau, qu’on nous ait dit « oui, pas de souci, on est contents de vous avoir » a fait que l’on s’est installé ici. C’était un élément indispensable. On ne peut rien faire si on n’a pas les élus locaux de notre côté.

Combien êtes-vous ?

Pour l’instant, on est deux. L’idée, c’est de recruter des bénévoles. La priorité, c’est de créer un peu de vie locale et de pouvoir assurer des postes de secours. Les personnes seront formées en interne gratuitement. En contrepartie, on demande minimum 48 heures de poste par an. Si des personnes ont des questions, il ne faut pas qu’ils hésitent à nous contacter.

Des formations de premiers secours ouvertes à tous

L’antenne de Protection civile de Saint-Méen-le-Grand organise des formations de premiers secours (PSC1). La formation et les postes de secours sont les deux activités les plus récurrentes.

Ces formations, d’une durée de sept heures, sont ouvertes à partir de 10 ans et se dérouleront dans la commune. Le coût de la formation est de 59 €.

 Nous allons essayer d’organiser une à deux journées de formation par mois, ​indique Guillaume Bachelerie. Les premières sessions sont programmées les 20 mars, 1er avril, 1er mai et 9 mai. 

En plus des formations de PSC1, la Protection civile organise également des formations de Premiers secours en équipe (PSE), une formation nécessaire pour faire partie de la protection civile par exemple.

Alors que le PSC1 est possible dès 10 ans, la formation de PSE n’est dispensée qu’à partir de 16 ans. Il est possible d’intégrer la Protection civile à partir de ses 15 ans en tant que stagiaire. Celui-ci accompagne les secouristes sans pour autant pouvoir effectuer de geste de secours.

 Cela permet de découvrir et de s’entraîner. Les stagiaires participent aux entraînements, et, au moment où on leur fait passer le PSE, ils sont très bons. 

Inscriptions et renseignements par mail : contact-st-meen@apc35.org

Source : https://www.ouest-france.fr/bretagne/saint-meen-le-grand-35290/la-protection-civile-a-maintenant-une-antenne-a-saint-meen-le-grand-6daddd82-d942-11ee-8c44-b73fb2bea619